LEGITIME DEFENSE: UN COMMUNIQUE DE MARINE LE PEN

marine le pen 151Communiqué de presse de Marine Le Pen, vice-présidente exécutive du Front National

 

On apprend que le septuagénaire de Nissan-lez-Ensérune (Hérault) qui, surpris dans son sommeil à son domicile par des cambrioleurs et qui par peur a fait usage d’une arme à feu, a été mis en prison.

 

Les faits sont certes dramatiques et la justice doit naturellement rechercher les fautes pénales.

 

 Mais l’incarcération immédiate de ce vieil homme décrit comme calme et gentil dans tout son village, apparait totalement abusive lorsqu’on sait que, dans la France de Nicolas Sarkozy, les multirécidivistes, violeurs ou criminels professionnels, sont systématiquement laissés en liberté quelques minutes après leurs forfaits. Comment ne pas s’interroger sur l’extrême sévérité à l’égard de ce retraité qui ne demandait rien à personne et qui a davantage le profil d’un honnête citoyen pris dans un engrenage dramatique que d’un délinquant notoire.

 

 Cette incarcération est d’autant plus injuste que ces gestes d’autodéfense, aussi regrettables soient-ils, ne sont que le signe du sentiment d’extrême abandon des honnêtes gens face à l’exaspérante inertie des pouvoirs publics qui garantit aux délinquants une insupportable impunité.

 

Marine Le Pen, vice-présidente du Front national, demande la remise en liberté du septuagénaire de Nissan-lez-Ensérune. Se faisant l’interprète de la majorité silencieuse qui en a assez de subir, elle appelle le gouvernement à prendre conscience de l’exaspération croissante de nos concitoyens lassés de vivre chez eux ou dans la rue dans la peur et d’être livrés, sans rien avoir droit de dire, à la loi des voyous de toutes sortes.

 

Il est plus que temps de sortir de la logique de communication pour entrer dans la voie plus courageuse et plus difficile de l’action.