UN APPEL POUR LES CHRETIENS D'ORIENT

Publié le par mediadroite.over-blog.com


mpf-2006100 parlementaires répondent à l'appel du député MPF Dominique SOUCHET


100 parlementaires lanceront demain un appel solennel au Ministre des Affaires étrangères, Michèle ALLIOT-MARIE, pour que la France porte la voix des chrétiens d'Orient.


A l'initiative du député Dominique SOUCHET (MPF), 100 députés, sénateurs et députés européens (dont Philippe de Villiers) demanderont au Ministre des Affaires étrangères « d’intervenir auprès des autorités des pays du Moyen Orient concernés, pour leur demander de prendre des mesures de sécurité toutes particulières autour des lieux fréquentés par les chrétiens pendant la période de Noël, afin que ce jour de fête ne devienne pas un nouveau jour de deuil ».
Pour les parlementaires, « personne n'a intérêt à voir disparaître les minorités religieuses, car elles sont des éléments irremplaçables d’équilibre social et des vecteurs de paix permanents. OEuvrer pour le maintien de leur présence, c’est oeuvrer pour la paix ».


Dans leur appel, les parlementaires affirment que « la France doit jouer un rôle majeur en faveur de la protection des minorités chrétiennes d'Orient ». Ils demandent pour cela au gouvernement français « d'agir sur le long terme avec détermination et fermeté auprès des instances internationales pour faire de la protection des minorités religieuses une priorité ».


Ils souhaitent également que la France, « en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, prenne l’initiative d’un projet de résolution réaffirmant solennellement le droit de toutes les minorités à pratiquer librement et en sécurité leur religion ».


Pour Dominique SOUCHET, diplomate de profession, cette mobilisation souligne une véritable prise de conscience de la situation périlleuse dans laquelle sont aujourd'hui placés les chrétiens à travers tout le Moyen Orient. Il se félicite que sur une question aussi fondamentale que la défense de la liberté de conscience, les parlementaires aient pu dépasser les clivages partisans.

Commenter cet article